Places dans les écoles : l’urgence est à nos portes

Au mois d’avril, la Commission Inter Réseaux des Inscriptions procède à l’attribution des places que les établissements scolaires n’ont pas pu attribuer eux-mêmes. Cette dernière informe donc les parents de la situation de leur enfant.  A Ganshoren, une nouvelle fois, de nombreux parents ne pourront pas inscrire leur enfant dans l’école secondaire de leur choix.

Au-delà des effets néfastes du Décret Inscription qui avantage les élèves berchemois par rapport aux élèves ganshorenois, cette situation risque d’empirer. En effet, selon des dernières estimations, d’ici 2024, il manquera 401 places dans nos écoles primaires et 561 places en secondaire pour répondre à la demande à Ganshoren. En ce qui concerne les crèches, c’est encore pire, la capacité d’accueil en crèche est de 35 % soit une place disponible pour 3 enfants.

Plus globalement, selon les projections de l’IBSA, la Commune de Ganshoren va connaître une croissance démographique de 10% entre 2015 et 2025 en passant de 24.066 à près de 26.400 habitants. La structure par âge de Ganshoren devrait poursuivre son rajeunissement par le bas, c’est-à-dire que l’augmentation de la population concerne essentiellement des jeunes, ce qui rapproche la forme de la pyramide des âges d’un triangle. Les croissances démographiques les plus importantes concernent les adolescents (12-17 ans), dont le nombre augmente de plus de 430 unités, soit 28% en dix ans, et des tout-petits (0-2 ans), qui augmentent de 19%. Comme sur l’ensemble de la Région, les évolutions des enfants en âge de fréquenter l’enseignement maternel (3-5 ans) et primaire (6-11 ans) sont plus contrastées, avec une croissance marquée (+14%) des 6-11 ans entre 2015 et 2020, suivie d’une croissance importante (+12%) des 3-5 ans entre 2020 et 2025[1].

En somme, Ganshoren va voir le nombre de ses habitants scolarisés dans l’enseignement fondamental, maternel et primaire croitre de 21% en passant de 5.872 à élèves à 7.084 élèves (+1.212 élèves). Le nombre de ses habitants scolarisés dans l’enseignement secondaire va croitre de 36% par rapport à 2015 en passant de 1.566 à 2.127 élèves (+ 561 élèves)[2].

Pour faire face à cette augmentation de la demande de place scolaire, Ganshoren doit augmenter sa capacité d’offre sur son territoire. Des solutions existent, La commune peut créer sur son territoire des infrastructures scolaires ou augmenter les capacités existantes.  A cet égard,  la Fédération Wallonie-Bruxelles a ouvert une enveloppe annuelle de 20 millions d’euros afin d’augmenter le nombre de places et construire de nouvelles écoles pour les communes nécessiteuses, Ganshoren répond à l’ensemble des critères de la circulaire.

Avec l’ensemble des candidats de la Liste du Bourgmestre, je souhaite tout mettre en œuvre afin de répondre à ce besoin structurel en créant une nouvelle crèche communale, un enseignement primaire et dans un second temps, une école secondaire avec comme objectif chiffré, la création de 1000 places supplémentaires avant 2025.

 

Retrouvez-moi le 28 mai prochain au restaurant « Le Basilic », Parvis de la Basilique à 19h30, afin d’aborder le sujet de l’offre scolaire à Ganshoren.

[1] Les cahiers de l’IBSA – N°6,  « Projections démographiques communales bruxelloises 2015-2025 », octobre 2016,  p.27

[2] Les cahiers de l’IBSA – N°7, “ Projections de la population scolaire bruxelloise à l’horizon 2025”, juillet 2017, p.28, p.30, p.32, p.43